Xenelys Cosmeceuticals  - Message ou slogan
Nutrition

le resveratrol serait bon pour les muscles ?


Les sirtuines vous en avez sans doute entendu parler dans les magazines féminins, à propos de cosmétiques ou d’aliments santé. Ces protéines ont été mises au goût du jour par le resveratrol, molécule activatrice de SIRT1, une sirtuine qui aurait des actions anti-âges.




     Les sirtuines sont des protéines appartenant à la famille des déacétylases de classe III, et jouent un rôle sur la compaction de l’ADN sous forme de chromatine dans nos chromosomes.      L’isoforme  SIRT1, l’homologue chez les mammifères, de Sir2 exprimée chez les levures et insectes, prolonge la vie de ces organismes lorsqu’elle est activée ou surexprimée par génie génétique. SIRT1 est active en présence de NAD+, le ratio NAD+/NADH variant avec l’activité métabolique des cellules. L’activité de SIRT1 dépend donc en partie de l’état métabolique de la cellule et nutritionnel de l’organisme.    De nombreuses études permirent de mettre en évidence ou de suggérer un rôle de SIRT1 dans le diabète, l’obésité, le cancer, le stress, le développement, l’inflammation ou le vieillissement.    Une revue publiée par des scientifiques américains, dresse la liste des choses connues et des hypothèses à propos de l’action de SIRT1 sur le développement et le vieillissement musculaire (The physiological roles of Sirt1 in skeletal muscle.)

SIRT1 jouerait un rôle dans la croissance musculaire. Au court du vieillissement, même si on va  à la salle de gym, les biscoteaux se ramollissent!  Une des particularités des muscles striés squelettiques (nos biscoteaux !)  réside dans leur capacité à croitre ou à se réparer.   

Cette capacité de réparation est due aux cellules satellites, présente dans les fibres musculaires. Les cellules satellites sont « dormantes » chez l’adulte mais sont activées lors d’un accident ou d’un stress, ce qui permet dans un cas, la guérison d’une blessure, dans l’autre cas, d’augmenter sa masse musculaire en faisant certains exercices consistant à étirer les muscles (musculation). Le stock de cellules satellites se renouvelle ce stock diminue avec l’âge, altérant alors les capacités de réparation et de croissance musculaire.  Quand on vieillit, les muscles sont plus « mous » car chargés de graisse. La musculation est  alors inefficace pour l’augmentation de la masse musculaire. La « fonte » musculaire avec l’âge a des conséquences sur la mobilité.


Lors d’un stress,  SIRT1 est activée par la protéine AMPK qui est très sensible aux variations de niveau d’énergie cellulaire. Lors d’un entrainement de fond, comme une pratique régulière de la course à pieds (au moins 30min), les muscles vont consommer de l’énergie , activer l’AMPK puis ensuite SIRT1.    Cette cascade d’activation/inhibition de protéine a pour conséquence de modifier le programme génétique cellulaire entrainant une modification de la composition des muscles. Ainsi, l’activation répétée d’ AMPK/SIRT1, entraine la transformation de fibres musculaire à action rapide (glycolytiques) en fibres musculaires à action lente (oxydatives). 



C’est en partie l’effet de l’entrainement de fond qui améliore l’endurance musculaire en modifiant la composition en fibres.      Lors d’un exercice de musculation, l’étirement des muscles entraine un stress produisant des radicaux libres (ROS reactive oxygen species). La protéine SIRT1 est activée afin de stimuler les mécanismes permettant l’élimination de ces radicaux libres. Ainsi, plutôt qu’un anti-oxydant bloquant les radicaux libres, SIRT1, agirait en stimulant les enzymes (Super oxyde dismutase 2 SOD2) nécessaires  à leur élimination.



Avec  l’âge, la protéine SIRT1 est moins exprimée et moins active. Le processus d’élimination des radicaux libres produits lors d’un exercice musculaire est moins efficace. L’accumulation de radicaux libres pourrait en partie expliquer l’accumulation de graisses dans les muscles.     En comprenant mieux ces cascades de régulation, il sera alors possible de lutter contre la fonte musculaire observée au cours du vieillissement, favorisant ainsi une meilleure  mobilité.  

0 commentaires pour le resveratrol serait bon pour les muscles ?:

Commentaires RSS

Ajouter un commentaire

Votre nom :
Adresse email : (obligatoire)
Site web:
Commentaire :
Vous pouvez modifier votre texte : agrandi, gras, italique, etc. avec les codes HTML. Voici comment faire..
Post Comment